La Méthode Mézières est avant tout une méthode globale, destinée à rééduquer le corps dans sa totalité, en remontant à l’origine de la douleur.
L’objectif principal est de redonner l’unité au corps en rééquilibrant et en allongeant les différentes chaînes musculaires. Françoise Mézières a en effet constaté que les structures squelettiques humaines ne sont pas tassées par la force de la pesanteur mais beaucoup plus par la propre force du sujet.

Cette force est une tension que le sujet accumule dans ses muscles au cours de sa vie afin de pouvoir se maintenir debout. Mais en devenant trop puissants et trop courts, ces muscles sont à l’origine de la déviation de tous les segments du corps. Le sujet est en permanence victime de ses propres rétractions musculaires. Cherchant à échapper à ses raccourcissements par des compensations de tous ordres, il entre dans le cercle vicieux « rotations, torsions, compressions, douleurs». C’est pourquoi les kinésithérapeutes pratiquant la méthode Mézières réalisent un bilan très précis lors de la première séance permettant de cibler précisément les chaînes musculaires à réharmoniser.


La thérapie vise aussi à libérer la respiration, notamment en travaillant sur le diaphragme qui, de par ses liens avec l’ensemble des chaînes musculaires, a une influence sur toute la statique et la dynamique du corps.
De par leur solidarité, les muscles du corps peuvent s’organiser en de véritables chaînes musculaires. Elles favorisent le lien entre le tronc et les membres inférieurs étant reliés au tronc par l’intermédiaire des épaules. Elles réalisent l’unité du corps.
C’est la raison pour laquelle un excès de tension à un bout d’une chaîne entraîne forcément une difficulté à l’autre bout de cette chaîne. C’est ce qui explique l’inutilité d’un travail segmentaire qui ne va prendre en compte qu’une partie du problème, en général la conséquence, sans s’occuper de la cause.
C’est Françoise Mézières qui a découvert l’importance de la chaîne postérieure qui s’étend de la base du crâne aux orteils.
La méthode Mézières ne se pratique qu’en séance individuelle et nécessite la présence effective et constante du kinésithérapeute méthode Mézières qui se doit d’adapter tout traitement au cas et à la personne.
Le traitement s’effectue à raison d’1 séance par semaine, d’une durée de 3/4 d’h à 1 heure, temps nécessaire pour traiter le corps dans sa globalité en y intégrant l’aspect proprioceptif et éducatif.
Selon l’évolution, les séances peuvent être espacées, jusqu’à ce que le patient retrouve son indispensable autonomie.
Véritable réponse aux mécanismes d’adaptation et de compensation du corps, la méthode Mézières offre une originalité et une efficacité, la plaçant en pointe dans le domaine de la kinésithérapie.

Fermer le menu